Avant de vous parler des inconvénients du dropshipping, je souhaite l'expliquer aux personnes qui ne savent pas ce qui se cache derrière ce mot anglophone.

 

Donc, en langue de « Molière », dropshipping veut dire livraison directe.

En lisant cette explication j’ose espérer que vous comprenez que je parle de commerce en ligne. Sauf que le dropshipping est un procédé de vente qui ne nécessite pas d’investissement en stock ni en entrepôt de la part du propriétaire du site marchand. En effet, les produits qui sont commandés sur ces sites marchands, sont directement expédiés de chez le fournisseur. En gros, les commandes passées sur un de ces sites marchands sont partiellement gérées par le site de vente en ligne, et la partie livraison est prise en charge par le fournisseur.

 

Je sais par expérience que ce procédé de vente en ligne séduit de nombreuses personnes qui souhaitent se lancer dans le business en ligne. C’est sûr que l’investissement de départ est moindre dans le cadre d’un modèle de dropshipping. Surtout qu’en faisant le choix de ce modèle de commerce en ligne, vous n’avez pas besoin d’une trésorerie pour du stock car vous ne reversez au fournisseur l’argent que si vous encaissez un achat de la part d’un client, tout en gardant votre marge commerciale.

 

Cependant, et en rapport avec le titre de cet article, le dropshipping a aussi ses inconvénients ! Sinon ce serait trop facile non ?

  • Première étape si vous souhaitez vous lancer en tant que dropshippeur, c’est de trouver plusieurs fournisseurs partenaires qui acceptent ce genre de procédé. Afin d’être rentable, votre boutique en ligne devra proposer une assez grande variété de produits. Sachez que certains fournisseurs, notamment ceux proposant des produits de qualité, ne sont pas très chauds pour accepter le dropshipping. Ils craignent pour leur image de marque.

  • Deuxième étape, il faudra trouver votre secteur préférentiel, mode, high-tech, gadgets, cosmétiques, sous-vêtements, etc. Ayez à l’esprit qu’avec votre petit investissement, même en diversifiant au plus large votre e-boutique, vous ne pourrez pas rivaliser avec Amazon et compagnie.

  • Troisième étape, lire avec beaucoup d’attention les termes de vos contrats avec les fournisseurs que vous avez sollicité et qui ont accepté de vous faire confiance. Certains fournisseurs exigent un certain volume de ventes. D’autres contraintes contractuelles peuvent aussi intervenir comme par exemple une certaine ligne de conduite à tenir.

  • Quatrième étape, attention à ne pas croire que sous prétexte que c’est votre boutique en ligne, vous pouvez pratiquer les prix de vente qui vous conviennent. Très souvent les prix de vente des produits qui ne vous appartiennent pas (et oui c’est ça le dropshipping) vous ne pourrez pas les augmenter pour augmenter votre marge.

  • Cinquième étape, la livraison. Comme vous n’avez pas acheter les produits pour les avoir en stock, vous ne pourrez pas choisir vos propres délais de livraison. Ceux-ci dépendront de vos fournisseurs.

  • Sixième étape, les moyens de paiement. Sur ce sujet, vous êtes totalement libre de choisir votre ou vos moyens de paiement que vous souhaitez mettre à disposition de vos futurs clients. Vos fournisseurs n’ont aucun exigence sur le sujet. Par contre, notez que certaines plateforme de paiement en ligne sont en train de faire la chasse au site de dropshipping. En effet, trop d’arnaques ont déjà vu le jour sur des sites de dropshipping. Vous allez me dire que vous pouvez toujours demander à votre banque de pouvoir instaurer leur TPE virtuel pour les encaissements en ligne. Je vous réponds oui, mais veillez néanmoins à ce que votre site marchand puisse être compatible avec les normes de sécurité bancaire et surtout si elle sera compatible avec le TPE virtuel de votre banque.

  • Septième étape, la communication. Faire la publicité de votre site de vente en ligne est à votre charge, et parfois, en fonction du volume de ventes souhaitée, la facture peut s’avérer très salée ou très très très salée.

  •  

Ces sept points sont les inconvénients principaux au dropshipping, mais il en existe d’autres qui sont d'ordre technique que seulement le domaine de la vente.

 

Lorsque des potentiels clients me contactent pour la création d’un site marchand pour du dropshipping, généralement, ils me demandent d’intégrer les produits de leurs fournisseurs avec des fichiers CSV. Sauf que ces fichiers font souvent plus de mal que de bien au référencement de votre future boutique en ligne. D’un point de vue référencement, il faudra privilégier la publication de contenus uniques pour la description des produits que vous allez vendre. Si vous ne le faites pas, ça portera préjudice à votre site lors de la soumission aux différents moteurs de recherche, car ils vont trouver anormal de trouver exactement les mêmes descriptions sur plusieurs sites. Au final votre référencement ne parviendra pas à s’améliorer si vous ne faites rien. À moins de régler le problème directement avant la publication en ligne de votre site marchand.

 

J’espère ne pas avoir effrayer ou décourager ceux et celles qui souhaitaient se lancer dans le dropshipping. Mais je préfère toujours être honnête que de vendre du rêve. Oui le dropshipping peut être une excellente solution en terme de business et d’investissement, et non, le dropshipping ne se fera pas tout seul en mode auto-pilotage.

 

Mais à partir du moment que vous avez toutes ces informations à votre disposition je sais que vous ne foncerez pas tête baissée sans connaître tous les détails.
 

Patrice